TVCOM

Bientôt des rues cyclables dans le centre-ville de Genappe ?

 28 janvier 2022 15:30  |   Genappe


À l'occasion du dernier conseil communal de Genappe, la Ville a défini les projets auxquels seront alloués l'enveloppe dédiée à l'aménagement d'infrastructures pour les cyclistes dans le cadre du plan "Wallonie cyclable".

Pour rappel, la ville de Genappe a été retenue comme pilote pour le plan "Wallonie cyclable". Elle bénéficiera d’un subside de 500.000 € de la Région wallonne. 125.000 € viendront s’ajouter à ce montant sur fonds propres de la commune. L’enveloppe totale s’élèvera donc à 625.000 €. La Région wallonne a demandé aux communes pilotes de déposer plusieurs projets pour 150% à 200% du montant de l’enveloppe accordée. Soit un montant minimal de 937.500 €.

Quatre projets retenus

Quatre projets ont été retenus et acceptés lors du conseil communal de mardi, la première proposition consiste à transformer les grands axes du centre-ville en rues cyclables. Les rues de Bruxelles, de Charleroi, de France, de Ways, J. Berger et L. Lalieux sont concernées.

Le deuxième aura pour objet la réalisation d’un chemin réservé aux piétons et aux cyclistes entre Glabais et le centre de Genappe. La troisième fiche projet finalisera l’aménagement du tronçon du chemin Coleau Pirette pour assurer une liaison entre Loupoigne, Houtain-le-Val et le RAVeL à Vieux-Genappe.

Le quatrième projet concernera la conversion de la rue du Pont Spilet et de l’avenue de la Motte en rues cyclables.

Genappe s’inscrit dans une politique de développement cyclable

Pour Carine Messens, échevine de la Mobilité : "C’est un bond en avant pour toute la commune ! Cela serait une magnifique incitation à prendre le vélo dans la ville. Ces projets sont le fruit de la collaboration d’un comité créé spécialement pour l’occasion, je suis très heureuse de voir que ce travail aboutisse positivement."

Du côté du GRACQ de Genappe, c’est également une bonne nouvelle. "C’est un premier pas pour une mobilité active dans la commune. Il faudra dans le futur continuer à encourager l’utilisation du vélo. 625.000 €, c’est très peu au final. On pourrait faire encore plus en prenant des mesures qui désengorgeraient le centre", nous explique Axel de Maeyer.

Maintenant que le conseil communal a validé les projets, la prochaine étape sera la soumission de ceux-ci à la Région wallonne. 

Lucas Dehoux








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte