TVCOM

Les parkings de Wavre aux mains du privé pour les 20 prochaines années

 25 avril 2019 12:01  |   Wavre

C'est un dossier crucial de la Ville de Wavre qui a été débattu en Conseil mardi soir. La concession des parkings de la ville à la société privée Besix-Indigo a été approuvée pour les 20 prochaines années par le conseil communal malgré une franche contestation côté opposition.

Le gestionnaire français de parkings sera chargé de renouveler le stationnement vieillissant du chef-lieu brabançon, à savoir : le remplacement des horodateurs à pièces, des équipements de parkings à barrière et l'installation de panneaux de guidage dynamiques. Mais le plus gros point du contrat concernait le financement et la construction du nouveau parking sur le site de l'actuel parking des Mésanges. La nouvelle structure comportera 570 places, contre 205 aujourd'hui, disposera d'un arbre à vent pour produire de l'électricité, de panneaux photovoltaïques et d'une toiture végétalisée.

Le hic, c'est que les travaux, qui s'étaleront jusqu'en février 2021, amputeront la ville des 205 places dont dispose le parking actuel. Plusieurs solutions telles que l'extension temporaire du parking de l'Usine électrique ou l'aménagement d'un parking temporaire rue Moulin à vent sont encore à l'étude pour ne pas gêner les utilisateurs.

1 million d'euros d'économies

Facture totale pour la construction du futur parking : 14 millions d'euros. Ce montant, la Ville de Wavre n'aura donc pas à l'assumer et Besix-Indigo devra par ailleurs payer une redevance annuelle de minimum 600.000 € au cours de dix premières années d'exploitation, puis de 300.000 € au cours des dix dernières années.

Le directeur financier de la Ville de Wavre estime qu'un plus peu plus d'1 million d'euros seront épargnés chaque année, entre l'emprunt évité, la maintenance aux mains de Besix, la redevance et les frais de gestion.

La privatisation, oui, mais à quel prix?

La signature de ce contrat de concession n'est pas vue d'un bon oeil par tous. Christophe Lejeune, membre d'Ecolo, dans l'opposition, présage que "la privatisation du stationnement ne fera qu'accentuer la désertification du centre-ville et de ses alentours, engendrant un climat délétère". Le conseiller Ecolo souligne le cas de la Ville de Verviers, qui a cédé la gestion de ses parkings à la même entreprise en 2013, pour lui la reprendre dès 2023 face à la taxation excessive du stationnement.

Pas plus de soutien côté cdH, Benoît Thoreau estime que les tarifs vont doubler : "Ces augmentations réduisent un avantage concurrentiel que Wavre avait par rapport à plusieurs villes voisines et cela n’est pas le moment dans le contexte difficile actuel".

Il en coûtera 1,20 € avec un plafond de 6 € pour stationner à la Place Bosch et aux Carabiniers. Quant à la rue de l'Ermitage, le prix sera fixé à 1 € de l'heure pour un maximum de 4 €. Un abonnement annuel pour Bosch et Carabiniers sera proposé au prix de 1200 €, le forfait annuel coûtera 385 à 550 € à l'Ermitage, selon la situation du payeur. Le prix de la place au futur parking des Mésanges est encore inconnu à ce jour mais il devrait se situer dans la même fourchette

 

Florentin Franche






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte