TVCOM

Des autoroutes à vélos entre Bruxelles et le Brabant wallon à l'horizon 2024?

 21 septembre 2021 16:28  


Le vélo remplacera-t-il bientôt la voiture? Certainement pas. Mais c'est en tout cas l'objectif visé par le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry. Dans cette optique, le ministre a révélé quelques détails d'un vaste plan visant à créer plusieurs axes entre la capitale à l'horizon 2024.

Ces "corridors cyclables" se distinguent du RAVel et des pistes cyclables puisqu'il s'agit de voiries rapides, sécurisées, purement utilitaires et indépendantes des axes routiers existants. Pas question ici de créer des liaisons touristiques aux paysages attrayants, la Région wallonne entend donner au vélo une fonction

Bruxelles - Ottignies en moins d'une heure?

Souvenez-vous, c'était le souhait de certains navetteurs et groupes politiques il y a quelques années, en profitant des infrastructures du chantier du RER. Si l'idée a bien vite été enterrée, elle paraît aujourd'hui plausible puisque l'un des axes envisagés relierait le sud de Bruxelles à Ottignies, suivant le tracé de la N275. Il constitue l'un des deux axes prioritaires avec la liaison entre Bruxelles et Louvain-la-Neuve, le long de la E411.

L'objectif, à terme, est de créer cinq axes rayonnant depuis Bruxelles. Autant d'axes qui s'intégreront au RAVel déjà existant et s'articuleront avec les véloroutes flamandes pour constituer un maillage unique pour le vélo en Belgique.

Selon les estimations du ministre Henry, les deux axes prioritaires en Brabant wallon devraient voir le jour d'ici 2024. Le début du chantier est lui estimé à 2022 et, si l'implantation de ces autoroutes à deux-roues ne se heurte pas à d'autres chantiers sur le réseau wallon, certaines portions pourraient d'ores et déjà être mises en services entre 2022 et 2023.

F.F.