TVCOM

Retour de l'arnaque à l'asphalte

 05 avril 2018 15:50  |   Nivelles - Genappe

La pratique est récurrente et revient dès que le soleil pointe le bout de son nez: l'arnaque à l'asphalte.

Selon la police de la zone Nivelles-Genappe, le mode opératoire est simple, un ou plusieurs ouvriers se présente(nt) chez des particuliers ou des entreprises afin de leur proposer de réasphalter leur trottoir, parking, cour, etc. Le prix défie toute concurrence car il s'agit d'un reste d'asphalte provenant d'un autre chantier, ce serait trop bête de gâcher toute cette matière, sauf que....

Une fois que la victime mord à l'hameçon

Elle se rend compte que le travail est mal fait et ne veut parfois pas payer les milliers d'euros réclamés. Les ouvriers se montrent alors intimidants et agressifs afin que la victime paye et vont parfois même jusqu'à établir de fausses factures au nom d'une société basée à l'étranger.

Comme pour toutes les escroqueries de ce type (démoussage de toit, travaux de toiture, etc.), le conseil est toujours le même: si une personne que vous ne connaissez pas se présente à votre porte et vous propose ses services pour effectuer des travaux, refusez! Vous pouvez aussi demander un devis et proposer de rappeler dans quelques jours, les escrocs n'aiment pas attendre. Ils passeront donc à la prochaine victime. Enfin, méfiez-vous des bonnes affaires! On vous propose des travaux, habituellement très coûteux, à "bas prix" (on parle quand même de milliers d'euros...).

Dans tous les cas, n'hésitez pas à former le 101 afin que la police puisse se rendre rapidement sur place et tenter de les arrêter. Le numéro de plaque et la description des auteurs sera bien utile aux policiers, pensez-y.

Tout recement...

Une plainte pour escroquerie à l'asphalte a été déposée à la police de la zone Nivelles-Genappe.

En mai 2015, une bande d'escrocs qui avait été découverte à Braine-l'Alleud, avait été condamnée par le tribunal correctionnel de Nivelles. Verdict : un an de prison avec sursis pour deux prévenus, ainsi que des amendes allant de 1500 et 9000 euros pour six autres personnes.

Thibault van Raemdonck






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte