TVCOM

Climate challenge : 50 élèves de l'Athénée Rixensart-Wavre s'engagent

 22 fevrier 2017 11:11  

Ce jeudi, une cinquantaine d'élèves de 5ème année de l'Athénée royal Rixensart-Wavre participera au Climate Challenge. Objectif : que les jeunes soient mis en situation réelle d'une conférence des Nations-Unies pour le Climat et qu'ils réfléchissent à son fonctionnement et ses implications. Le Climate Challenge est une initiative du WWF, soutenue par le SPF Environnement.

Des élèves en plein débat lors d'un précédent Climate Challenge

Le principe : les élèves jouent le rôle de représentants de pays emblématiques lors des grandes conférences climatiques annuelles des Nations-Unies (appelées COP – 'Conference of the parties') et font partie d'une délégation.

L'enjeu : chaque délégation doit défendre les intérêts de son pays. Mais les intérêts de la Russie, de la Chine et des Etats-Unis sont-ils compatibles avec ceux des îles du Pacifique ou encore de la Belgique ou de la France ? Ce sont les élèves qui en décideront lors des débats

L'intérêt : les jeunes comprennent rapidement, grâce à la dynamique du jeu de rôle, les implications des résultats des COP : quels vont être les quotas de gaz à effet de serre qui pourront être établis ? Quel sera le soutien des pays industrialisés envers les pays les plus vulnérables ? 

L'objectif du WWF est de permettre aux élèves de prendre conscience de l'importance de l'engagement politique et citoyen en faveur du climat.

COP de Marrakech : quelles conclusions ? 

L'année dernière, la conférence de Paris a débouché sur un accord historique. En effet, pour la première fois, 195 pays se sont engagés à limiter la hausse mondiale des températures sous la barre des 2 °C, voire 1,5 °C. Cet accord majeur, adopté plus rapidement que jamais, est officiellement entré en vigueur le 4 novembre 2016.

Mais en dépit de l'accord, il restait encore beaucoup à faire. Cette année, l'objectif principal de la COP était de donner forme aux détails techniques de l'accord. Des règles claires en matière de contrôle, de transparence et de financement sont en effet essentielles à la mise en œuvre de l'Accord de Paris. Bien que cet objectif n'ait pas été totalement atteint, la COP de Marrakech constitue tout de même une première étape importante dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris. La prochaine étape cruciale aura lieu en 2018 et d'ici là, il est essentiel que l'ensemble des pays accélèrent le pas et proposent des plans climatiques nationaux encore plus ambitieux.

Quelles ambitions pour la Belgique ?

Ce n'est pas une surprise, notre pays a du pain sur la planche en matière de climat. D'après l'Agence européenne de l'Environnement, la Belgique va manquer son objectif pour 2020 de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Suite à la COP de Paris et de Marrakech, la pression pour augmenter l'ambition climatique européenne (et donc belge) pour 2030 s'est intensifiée. Le WWF appelle les différents gouvernements de notre pays à se mettre immédiatement au travail pour élaborer un Plan National Climat et un Pacte énergétique cohérent et ambitieux, basé sur une forte augmentation des énergies renouvelables et des économies d'énergie.

Mathieu Baugniet






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte