TVCOM

Quelles sont les habitudes d'achats des Brabançons en temps de crise?

 12 novembre 2020 17:31  |   Brabant wallon


Dans le cadre de son projet d'implication citoyenne baptisé "Relançons le BW !", la Province du Brabant wallon s'est intéressée de près aux habitudes d'achats des Brabançons pendant la crise sanitaire.

Une enquête a donc été menée entre le 20 et le 31 juillet par Ipsos auprès de 410 citoyens, il ne faut donc pas s'étonner de voir celle-ci parler de "déconfinement" alors que nous sommes actuellement en situation de reconfinement.

Le commerce en ligne a de beaux jours devant lui

Cette étude révèle l'augmentation des activités commerciales en ligne. Alors que seule une personne sur dix commandait ses repas en ligne, par livraison ou à emporter, ils sont désormais une personne sur trois à le faire. Même constat pour les achats de vêtements, de médicaments ou encore de bricolages, qui regroupent trois fois plus d'adeptes.

L'impossibilité de voir ou de toucher les produits freine encore un répondant sur deux à effectuer ses achats en ligne. Trois Brabançons sur dix y sont réfractaires parce qu'ils ignorent l'entreprise qui se cache derrière le produit, ils sont aussi nombreux à pointer une pratique qu'ils jugent peu écologique, durable ou locale.

Les Brabançons vont-ils continuer à effectuer leur achat en ligne à l'avenir? Trois répondants sur quatre disent "oui" ! Depuis la réouverture des magasins physiques le 18 mai, l'expérience en magasin était considérée comme désagréable par la moitié des citoyens.

Se détourner de la grande distribution au profit du local

D'après l'enquête d'Ipsos, les petits commerces alimentaires locaux ont tiré parti de la crise. 23% des Brabançons y faisaient généralement leurs courses avant la crise, 26% affirment s'y être rendus pendant le premier confinement, notamment en dépit des enseignes bon marché (11% s'en sont détournés). Ils sont 31% à vouloir faire leurs courses alimentaires et ménagères dans les petits magasins à l'avenir. Les courses en ligne ont aussi eu la cote, privilégiées par 14% de la population pendant le confinement contre 9% auparavant.

Deux personnes sur cinq disent avoir apporté leur soutien à une initiative locale, qu'il s'agisse d'une commande auprès d'un restaurateur local ou d'achats soutenus par des chèques-cadeaux chez un commerçant du coin. Plus d'un habitant du Brabant wallon sur deux a choisi de privilégier les magasins locaux en lieu et place des grandes surfaces. Les raisons divergent : 14% des citoyens l'ont fait pour les soutenir, 6% pour la qualité des produits et 13% pour éviter la file ou une contamination dans les grandes surfaces.

Les principales motivations qui pousseraient les Brabançons à se rendre dans les comerces locaux sont : des prix plus attractifs (61%), la présence de plus nombreux magasins de proximité (47%) et un liste de référence des commerces locaux (40%).

Si vous portez un intérêt particulier aux tendances et chiffres-clés en Brabant wallon, la Province vous invite à vous inscrire sur sa plateforme Cube BW et à partager votre avis sur les chiffres révélés par l'enquête précitée.

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte