TVCOM

NLMK : 1 ouvrier sur 2 vote "oui" à la reprise, aucun accord ne se dégage des discussions

 08 mars 2019 12:28  |   Tubize

Alors que l'usine de Clabecq est toujours à l'arrêt depuis la grève entamée il y a plus d'un mois, deux membres du personnel sur trois de NLMK se sont prononcés en faveur de la reprise du travail.

La direction avait organisé un premier vote il y a 15 jours mais la faible participation des ouvriers avait conduit les syndicats à contester les résultats (92% de "oui" chez les cadres et les employés).

Un second vote 100% ouvrier

La direction a donc organisé un nouveau referendum, par bulletins secrets envoyés par voie postale cette fois, uniquement destiné aux ouvriers. L'énoncé, "Je marque mon accord pour reprendre le travail normalement à partir du vendredi 8 mars 2019 et demande dès lors le libre accès à mon poste de travail", interrogeait donc les travailleurs sur leur volonté de reprendre le travail dès ce vendredi.

325 ouvriers, soit 76% du personnel ouvrier du site NLMK Clabecq, ont participé au referendum. Néanmoins, seule la moitié des ouvriers participants étaient favorables à la levée du blocage et la reprise des activités. En combinant ces résultats à ceux du précédent referendum, la direction annonce un taux de participation de 80% de l'ensemble du personnel et 65% de votes favorables à la reprise sur l'ensemble des effectifs.

Toujours aucune reprise du travail à l'horizon

Le vote des ouvriers devait être renvoyé par la poste pour mercredi soir au plus tard avec un dépouillement des votes réalisé par un huissier ce jeudi. Toutefois, un problème technique au niveau de la poste a retardé la distribution du courrier d'un jour. Bpost a confirmé qu'un problème d'alimentation dans ses services avait empêché les "produits séquencés" - les courriers triés à la machine - de parvenir à temps dans le bureau de distribution concerné.

Alors que la direction espérait la reprise du travail cette semaine, celle-ci n'aura finalement pas lieu ce vendredi. La direction a rencontré les organisations syndicales ce vendredi après-midi. Aucun accord ne s'est finalement dégagé des discussions, nous indiquent les syndicats.

 

Florentin Franche






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte