TVCOM

Macavrac, l'épicerie coopérative, locale et bio bientôt à Wavre

 01 août 2018 12:05  |   Wavre

Macavrac devrait voir le jour le 22 septembre, à Wavre. Il s'agit d'une 'super épicerie' vendant des produits bio, locaux et en vrac. Mais surtout, le projet prend la forme d'une coopérative et s'est donc constitué en SCRL à finalité sociale.

Se réapproprier sa consommation

Ce modèle né à New-York dans les années 70 a déjà fait des émules en Brabant wallon avec la WooCoop dans le quartier du Chenoy à Waterloo, à Namur avec Paysans Artisans ou encore à Bruxelles où des structures comme Bloum et Bees Coop ont vu le jour. C'est justement sur ce dernier exemple que se basent les créateurs de Macavrac. Ceux-ci sont issus de la très dynamique galaxie Wavre en Transition. "Nous sommes partis du constat que consommer ce qui vient de l'agro industrie n'est plus tenable. Aussi bien économiquement qu'au niveau de la santé", argumente Elise Poskin, l'une des Wavriennes à l'origine de Macavrac. "Nous devons nous réapproprier notre consommation. Et puis aussi payer les producteurs à un prix juste, tout en allant à leur rencontre".

Investir de l'argent...et du temps 

Fin 2016, une quarantaine de personnes se sont rassemblées en six groupes de travail pour lancer le projet de coopérative. "Nous avons mis en place une organisation qui favorise la collaboration et la participation en utilisant des outils d’intelligence collective. Soucieux de respecter les principes démocratiques et participatifs, nous travaillons de manière horizontale. La prise de décision fonctionne souvent par consentement et à défaut selon le principe 'une personne, une voix'", détaillent les créateurs sur le site internet de Macavrac. Chaque groupe de travail possède son champ de réflexion et d'action, de la communication à la gestion des producteurs en passant par celle des futurs bénévoles. Car c'est bien là l'un des aspects clés de la structure. Au delà de ses membres fondateurs, Macavrac sera soutenu par des coopérateurs qui investiront de l'argent et pour certains, du temps (de 25 euros pour les Coopérateurs Sympatisants qui bénéficieront d'une voix à l'assemblée générale à 100 euros pour les Coopérateurs Acteurs). Ainsi, les Consom'Acteurs, au delà de leur investissement financier de 100 euros minimum, s'engageront aussi à travailler dans l'épicerie durant 3 heures chaque mois. Une participation concrète qui leur permettra d'obtenir une réduction de 10% sur leurs courses. Pour l'instant, Macavrac a déjà réussi à rassembler 60 coopérateurs, soit un investissement de 11 000 euros. Pour que l'ouverture de l'épicerie puisse avoir lieu, comme prévu, le 22 septembre, il faudra atteindre les 150 personnes liées au projet, pour un montant de 25 000 euros. Une somme permettant de financer les travaux d'aménagement du lieu et la mise en route de l'activité. Macavrac recherche donc encore des coopérateurs.

 

Une vingtaine de producteurs confirmés

L'épicerie sera située Avenue des Mésanges, juste à côté de l'entrée du parking. Au sein du commerce, on trouvera des denrées alimentaires mais aussi des produits d'entretien et d'hygiène corporelle. "Le nécessaire pour faire des courses complètes", précise Elise Poskin. Macavrac proposera uniquement des produits en vrac et ne travaillera qu'avec des producteurs locaux. Une vingtaine d'entre eux ont déjà confirmé leur participation au projet, comme les maraîcheurs wavriens de Tomate Chérie, la Brasserie du Renard de Pécrot, la Ferme de Pinchart ou encore l'Arbre à Savon. Les contacts sont en cours avec près d'une trentaine d'autres. Si les responsables du projet veulent privilégier les produits bio, ils se montreront flexibles à ce niveau. "Nous ferons surtout attention à la façon dont les denrées sont produites, même si le producteur ne détient pas le label bio", poursuit Elise Poskin, "mais le plus important restera l'ancrage local".

Pour en savoir plus sur le projet, Macavrac dispose d'un site web et d'une page Facebook.

François Namur






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte