TVCOM

Le site de Logistics Nivelles fermé pour l'automne 2022 : 549 emplois supprimés

 22 septembre 2021 11:29  |   Nivelles


Le couperet vient de tomber sur le site de l'entreprise Logistics Nivelles. La direction du groupe de logistique Kuehne+Nagel a annoncé ce mercredi matin la fermeture de son site nivellois d'ici l'automne 2022, en vue de délocaliser ses activités vers la Flandre. Une procédure de licenciement collectif des 549 travailleurs du site est initiée.

La direction pointe le manque de rentabilité du site : "Après plusieurs réorganisations, le site continue à générer des pertes importantes au fil des années. Les efforts déployés pour tenter de résoudre cette situation ne suffisent pas à revenir au seuil de rentabilité. [...] Par ailleurs, le site ne parvient pas à fournir un niveau de services satisfaisant à un coût compétitif, le niveau de productivité est en-dessous des normes et les changements de processus s'avèrent très difficiles à mettre en œuvre".

C'est pourquoi la direction a décidé de relocaliser ses activités en Flandre, sur deux sites distincts. L'un à Kontich (Anvers) pour les produits secs, l'autre à Kampenhout (Brabant flamand) pour les produits frais.

Les travailleurs ont été informés ce matin de la nouvelle, une procédure d'information et de consultation du personnel et de leurs représentants a été entamée.

Les syndicats dénoncent une volonté de couler le site

Selon les organisations syndicales, la direction aurait tout mis en œuvre pour mettre à mal la rentabilité du site aclot. "C'est un scandale, la direction n'a plus investi sur ce site depuis des années. On a des trous dans les dépôts, ils ont été vidés de leur substance", indique Philippe Lescot, responsable provincial de la CSC Transcom. "Il y a une volonté de fermer ce site depuis minimum 2 ou 3 ans."

Du côté de la direction, on parle de plus de 7 millions d'euros injectés ces dernières années pour essayer de redresser la barre. Néanmoins, les syndicats contestent que ces investissements aient servi à remettre en état les infrastructures du site. Avant d'ajouter que les membres de la direction doivent s'attendre à "vivre une lutte sociale comme ils en ont peu vu dans leur vie".

 

 

Florentin Franche & Fatimetou Sow