TVCOM

Extension de terrasses, soutien financier... les communes derrière l'horeca pour sa réouverture

 06 mai 2021 12:08  |   Ittre - Jodoigne


Après six mois d'apnée, l'horeca devrait enfin respirer à nouveau par le biais de l'ouverture des terrasses ce samedi 8 mai. À condition que la pluie ne vienne pas gâcher les réjouissances... Restaurateurs et cafés, tous ne sont évidemment pas égaux face à cette réouverture partielle puisqu'elle ne concerne que les aménagements extérieurs. "Les terrasses", mentionnait même le Premier ministre lors du Codeco qui annonçait la nouvelle. Un terme qui n'a depuis pas été clairement défini, puisque le protocole n'a toujours pas été communiqué aux communes à l'heure d'écrire ces lignes.

Quoi qu'il en soit, les autorités locales se mobilisent à travers la Jeune province pour apporter toute leur aide à ce secteur lourdement impacté par la crise. Exemple à Jodoigne et Ittre.

Trottoirs, parkings et places transformés en terrasses

"On avait accordé une aide financière de 1000 euros pour l'horeca. On vient encore d'ajouter 2000 euros supplémentaires pour l'aménagement des terrasses, l'achat des toiles, le matériel", se réjouit Jean-Luc Meurice, bourgmestre de Jodoigne. En concertation avec la police, les autorités ont cherché à mettre à disposition les parkings, les trottoirs, les places pour les restaurateurs et les cafetiers, de sorte que leurs terrasses soient les plus étendues possibles. Évidemment, la tâche s'avère plus aisée sur la Grand'Place, pour ne pas entraver la circulation. "On a même plusieurs cafés qui se sont concertés pour installer leurs terrasses", ajoute le bourgmestre. Dans la commune de l'est, on réfléchit encore à des activités à organiser pour soutenir à la fois la culture et l'horeca, mais ce ne sera pas encore pour ce eek-end, nous dit-on.

Même constat à Ittre, où l'horeca a rencontré les autorités en vue de définir les parties de l'espace public qui pourraient être utilisées pour l'aménagement des terrasses. Unanimité quasi-totale des professionnels du secteur qui profiteront tantôt de la Grand'Place, tantôt d'un espace communal situé à proximité d'un restaurant. Un seul établissement a refusé de suivre le mouvement. "Il y a un tout nouveau restaurant à Ittre. On leur a proposé de se mettre sur un parking mais ils nous ont dit qu'il spréféraient accueillir correctement leurs clients quand ce serait possible. C'est tout à leur honneur", explique Christian Fayt. Les autorités planchent également sur la réalisation d'une vidéo promotionnelle pour l'horeca, histoire de redonner goût aux citoyens de s'y rendre à nouveau.

En l'absence de protocole clair, c'est le bon sens qui prime

À moins de 48 heures de la réouverture des terrasses, le protocole définitif la régissant est toujours la grande absente. Un retard qui avait d'ailleurs poussé le bourgmestre de La Hulpe à monter au créneau. Son coup de gueule ne semble pas avoir eu l'effet escompté puisque les bourgmestres contactés nous signalent n'avoir aucune trace dudit document.

"À un moment, je pense qu'il faut faire confiance aux professionnels. Ils ont déjà fait leurs preuves par le passé", soutient Jean-Luc Meurice, qui ne semble que bien peu affecté par l'absence de protocole. La seule question qui semble inquiéter le maïeur, c'est la définition de ce qu'est une terrasse. "Est-ce que quatre murs sans un toit, c'est bon? On ne sait pas". La question avait déjà fait débat il y a un an, à la même période, elle ne semble toujours pas définitivement réglée, et l'absence de protocole clair ne permet pas d'y répondre.

Du côté du bourgmestre ittrois, même son de cloche. "On va faire comme on le fait d'habitude : avec bon sens." Le bourgmestre accorde toute sa confiance au secteur horeca, avec qui des réunions préalables ont déjà eu lieu. Une seule inconnue reste à déterminer, et personne n'y pourra rien : la météo.

Florentin Franche