TVCOM

Bientôt 3 nouvelles éoliennes à Rebecq?

Belga
 27 fevrier 2019 12:10  |   Rebecq

Et si 3 nouvelles éoliennes faisaient leur apparition dans le paysage rebecquois? C'est en tout cas le souhait d'Engie Electrabel qui voudrait les installer au sud de la ligne de chemin de fer à grande vitesse. Le fournisseur et producteur d'électricité prévoit d'introduire un dossier, procédure qui nécessitait au préalable la tenue d'une réunion d'information.

Celle-ci s'est déroulée le 20 février dernier dans la salle communale de Wisbecq où environ 120 habitants étaient présents pour poser leurs questions, avec toujours les mêmes inquiétudes dans ce genre de situation : Quelles nuisances sonores? Quel impact sur la faune? Et sur le paysage?

 

 

Tous ne sont évidemment pas favorable à ce projet. Néanmoins, Electrabel est tenu de respecter quelques règles en la matière, à savoir : maintenir une distance de 720 mètres avec les zones habitables et de 400 mètres avec les habitations isolées.

L'autre point qui faisait débat portait sur les bénéfices que retireraient les Rebecquois de cette production électrique. Si Engie Electrabel se dit ouvert à la participation des privés, les modalités d'un tel dispositif sont encore inconnues. L'entreprise indique que "cela dépendra de ce qui va émerger dans les mois à venir. Cette participation peut prendre des formes diverses : coopérative citoyenne, participation dans notre coopérative prévue à cet effet (Electrabel Cogreen), ou encore d'autres formes de participation à définir". Pour l'heure, les seuls bénéficiaires confirmés de cette installation sont donc les propriétaires des terrains concernés qui toucheront une compensation annuelle pour l'utilisation de leurs terres.

Des éoliennes à l'horizon 2020?

Le fournisseur et producteur d'électricité espère obtenir un permis dans un délai de 12 à 24 mois. Si celui-ci aboutit, l'implantation de trois mâts d'une hauteur maximale de 180 mètres pour une puissance maximale de 4 mégawatts par éolienne. Le trio éolien sera en mesure d'alimenter environ 6500 ménages et épargnera la production de 10.000 tonnes de CO2 par an.

L'atmosphère de la réunion d'information laisse à penser que le dossier d'Electrabel aboutira sans peine. La réunion a marqué l'ouverture d'une nouvelle étape dans la procédure avec le début de l'étude d'incidences. Les citoyens et la commune ont jusqu'au 7 mars prochain pour adresser leurs remarques au collège communal. Dans ce processus, la commune de Rebecq n'a aucun pouvoir décisionnel puisque c'est la Région wallonne qui délivrera, ou non, le permis à l'issue de l'enquête publique qui suivra l'étude d'incidences.

 

Florentin Franche






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte