TVCOM

Vœux du Brabant wallon : l’avenir des provinces en question

Loading the player...
 12 janvier 2018 13:52  |   Hélécine - Brabant wallon

Pour la troisième année, Mathieu Michel et Gilles Mahieu ont prononcé leur discours de début d'année au cours d'une même soirée. Ce jeudi soir, c'est dans le château du domaine provincial d'Hélécine que, tour à tour, le président du collège provincial et le Gouverneur du Brabant wallon ont pris la parole. Avec au cœur des discours des vœux provinciaux comme de la mercuriale la question de l'avenir des provinces.

Solution et pas réponse

Il faut réformer les institutions de notre pays. Mathieu Michel en est convaincu. Dans ce cadre, il n’y a pas de tabou à parler de la suppression des provinces. Mais le président du collège provincial met en garde contre les réponses simplistes que certains veulent apporter à un problème complexe. "La politique est une affaires sérieuse", a-t-il dit. "On ne joue pas avec les réformes comme un enfant jouerait avec une boîte d’allumettes.

La responsabilité politique dans un espace démocratique qui se fissure, c’est d’apporter des solutions pas des réponses. Supprimer les provinces, c’est ce que j’appelle une réponse. Supprimer les provinces dans le cadre d’une réforme complète du paysage institutionnel wallon et bruxellois, c’est ce que j’appelle une solution."

Dans son discours, Mathieu Michel en appelle donc à la remise en question et à la créativité. C’est notamment le cas avec la mise en place du conseil 27 + 1 qui regroupe la province et les bourgmestres dans un esprit de collaboration supra communale.

Question de méthode

L’avenir des provinces était aussi au cœur de la Mercuriale du gouverneur Gilles Mahieu. En tant que commis de l’état, apolitique, il ne s’est pas lancé dans une analyse politique. Il s’est voulu pragmatique en partant de trois matières : inondations, pompiers et police pour proposer une méthode.

"Il faut faire le diagnostic en partant de chaque tâche ou mission de service public", a expliqué Gilles Mahieu."Ensuite, il faut conserver les principes de gouvernance et d’accessibilité en maintenant les services aux citoyens au niveau le plus proche. Enfin, il faut adopter une méthode qui identifie clairement les niveaux d’intervention publique en trois catégories opérationnelle, stratégique et normative."


Hommage aux mandataires

En ce début d’année électorale, le gouverneur a aussi tenu à rendre hommage aux mandataires publiques dans une période où la classe politique est très souvent dénigrée. "C’est un peu pour cela que je veux dédier cette mercuriale à tous ceux qui s’engagent en politique et dans la gestion de la chose publique", a poursuivi le Gouverneur. "C’est en particulier, une façon pour moi de saluer le travail des élus locaux et provinciaux du Brabant wallon et de souhaiter aux candidats des partis démocratiques de vivre cet exercice démocratique avec toute la sérénité propice aux débats constructifs."

Pierre Thirion – Images : Philippe Michaux