TVCOM

Permis accordé pour une éolienne à Nivelles, la Ville regrette la décision

 14 fevrier 2018 10:46  |   Nivelles

Le Ministre wallon Carlo Di Antonio vient d'accorder un permis à EDF Luminus pour la construction d'une éolienne aux Portes de l'Europe à Nivelles Nord. Cet équipement de 150 mètres de haut doit être placé à côté de l'imprimerie du Groupe Rossel et produire 2 mégawatt. Problème : la ville de Nivelles avait rendu un avis défavorable pour ce projet et déplore la décision du ministre.

Pas sans les citoyens

Dans leur communiqué commun, le bourgmestre Pierre Huart (MR) et l'échevin du développement durable, Pascal Rigot (Ecolo) saluent tout d'abord l'engagement d'EDF Luminus et de Rossel en faveur des énergies renouvelables. Mais, signalent-ils, ils n'acceptent pas "que ce développement se fasse sans les citoyens". Depuis 2008, Nivelles veut que la transition écologique implique un maximum d'acteurs publics, privés et citoyens. Ce fut le cas, par exemple, dans le projet Vent d'Arpes, lancé récemment. Mais dans ce cas-ci, l'absence de concertation avec les riverains du site et l'inexistence d'accord signé avec une coopérative citoyenne à coloration nivelloise avaient poussé la Ville de Nivelles à émettre un avis défavorable concernant l'installation de cette éolienne. Avis défavorable confirmé par le Fonctionnaire délégué de la Région wallonne le 26 octobre dernier.

Le Ministre de la transition écologique Carlo Di Antonio n'a donc pas suivi la Ville de Nivelles et le Fonctionnaire délégué, puisqu'il a décidé d'accorder le permis pour la construction de cette éolienne. Mais un recours au conseil d'état peut toujours être introduit par tout acteur estimant subir un préjudice du fait de son installation, qu'il s'agisse d'un riverain, d'une entreprise ou de l'administration communale. La Ville de Nivelles ne devrait toutefois pas se lancer dans cette démarche, mais la question sera débattue prochainement lors d'un Collège communal.

François Namur