TVCOM

La sécheresse inquiète vivement les agriculteurs

Loading the player...
 22 juin 2017 11:30  |   Jodoigne

Les inquiétudes sont vives dans le milieu agricole en raison de la sécheresse qui sévit depuis 11 mois déjà. En moyenne, en avril, il tombe 51 litres d'eau au m². Cette année, on en a recensé seulement 14 litres d'eau au m2 !

Les récoltes seront touchées

Et la situation empire avec les fortes chaleurs de ces derniers jours. Chaleur et manque d'eau ont des répercutions sur les cultures et le bétail, comme nous l'explique Marc Decoster. Cet agriculteur jodoignois est président provincial pour le Brabant wallon à la Fédération Wallonne de l’Agriculture. "On a commencé la récolte des petits pois. Nous allons produire entre 2 et 6 tonnes à l'hectare alors que d'habitude, c'est plutôt 10 tonnes. En ce qui concerne les maïs, on peut compter 30% de rendement en moins à cause du manque d'eau. Certains n'ont même pas levé. C'est la catastrophe".

L'herbe manque pour le bétail

Ce manque d'eau cause aussi des problèmes dans la gestion du bétail. "Les bêtes qui sont en prairie, il faut leur amener deux à trois fois plus d'eau. Si vous avez 30 bêtes en prairie, il faut commencer à penser à en rentrer 10 ou alors amener du fourrage dans la prairie, si on en dispose. Mais quand il n'y a pas d'eau, l'herbe ne pousse pas en prairie". Les frais augmentent donc pour les agriculteurs, alors que les prix, eux, ne bougent pas.

Déréglement climatique

Marc Decoster craignait déjà cette sécheresse printanière depuis le début de l'hiver dernier. Alors que l'an dernier, il avait énormément plu durant l'hiver, ce ne fut pas du tout le cas cette fois-ci. Un signe annonciateur du déréglement climatique, pour l'agriculteur.

François Namur - Reportage : Thibault van Raemdonck et Samuel Francis