TVCOM

Iles de Paix : Albino Perez, portrait d'un Mac Gyver péruvien

Loading the player...
 11 janvier 2018 14:47  

Ce week-end, des bénévoles vont vous accoster pour vous proposer les modules d'Iles de Paix. Réservez leur un bon accueil ! Mais à quoi servent les fonds récoltés ? Jusqu'à samedi, nous vous proposons différents portraits de Péruviens, de la région de Huanuco, aidés par l'ONG belge. On démarre avec Albino Perez et sa ferme, un modèle du genre en matière d'agriculture durable. Télévesdre est allée à sa rencontre.

Recycler les déjections d'animaux

Grâce à Iles de Paix, Albino a pu apprendre à diversifier ses cultures et à leur apporter des mineraux. L'ONG l'a aussi emmené visiter les installations d'autres producteurs. C'est à cette occasion qu'Albino a découvert un biodigeasteur, un dispositif qui permet de produire du biogaz à partir de matière organique. Un procédé qu'Albino a pu mettre en place dans son exploitation. Il transforme ainsi les déjections de ses animaux et utilise le gaz produit pour cuisiner. Une autre façon de générer de l'énergie, qui permet d'éviter la déforestation et est moins polluante.

Freiner l'exode rural

En couplant la formation à l'amélioration du bien-être et de la dignité des populations, Iles de Paix a trouvé le moyen de freiner l'exode rural. Les paysans aidés par l'ONG ne veulent, aujourd'hui, plus quitter leur village à tout prix pour rejoindre les villes. Au contraire, ils y envisagent un avenir. Le rêve d'Albino Perez est d'ailleurs de convaincre de plus en plus d'agriculteurs d'utiliser un biodigesteur et d'éviter l'usage de pesticides.

Retrouvez aussi la deuxième séquence consacrée à Iles de Paix

Ce week-end, des bénévoles vont vous accoster pour vous proposer les modules d'Iles de Paix. Réservez leur un bon accueil ! Mais à quoi servent les fonds récoltés ? Jusqu'à samedi, nous vous proposons différents portraits de Péruviens, de la région de Huanuco, aidés par l'ONG belge. Pour cette deuxième séquence de nos collègues de Télévesdre, on s'intéresse à l'accès à l'eau potable.

Fière de faire visiter sa maison

Couplées à d'autres, ces améliorations bouleversent la manière de vivre des petits agriculteurs, impactent leur bien-être et leur dignité. Avant, quand elle utilisait de l'eau de pluie pour les besoins du ménage, Antonia n'aurait tout simplement pas, par exemple, osé parler à des étrangers. Aujourd'hui, elle est fière de faire visiter sa maison, dans laquelle elle envisage de vieillir. Et surtout, sa famille se porte mieux, car l'eau de pluie provoquait des maladies chez ses enfants.

Retrouvez aussi la première séquence consacrée à Iles de Paix

Retrouvez aussi la troisième séquence consacrée à Iles de Paix

François Namur - Reportage : Télévesdre

François Namur - Reportage : Télévesdre