TVCOM

Rétablir la confiance, la volonté du Gouverneur et de la Province du Bw

Loading the player...
 13 janvier 2017 14:28  |   Waterloo - Brabant wallon

Après Louvain-la-Neuve, c'est à Waterloo et plus précisément à la Chapelle musicale que la Mercuriale du Gouverneur et les voeux du Brabant wallon aux différentes autorités ont été organisés de concert. C'est devenu une habitude de les faire prendre place dans un lieu culturel décentralisé de la province.

 Ré-instaurer la confiance

Après une année 2016 à oublier au plus vite, Gilles Mahieu et Mathieu Michel ont fait part de leurs souhaits d'aborder l'année nouvelle avec un optimisme certain. Pour se faire, il faudra ré-instaurer une certaine confiance et faire taire les insultes et les préjugés. "Je ne sais pas si c'est ce qu'il nous a manqué, mais ce que je sais, c'est que la confiance s'effrite dans un contexte de plus en plus difficile et dans lequel il est compliqué de proposer des réponses simples aux citoyens. Nous devons la restaurer", a expliqué Mathieu Michel, le Président du Collège Provincial du Brabant wallon.

Communauté Métropolitaine et situations de crise

Gilles Mahieu a abondé dans le même sens, dressant un bilan décevant de ses 15 premiers mois en tant que Gouverneur. En tous cas en ce qui concerne certains domaines précis, comme la mise en place de la Communauté Métropolitaine. "Il y a des difficultés d'un côté de la frontière linguistique pour avancer dans ce dossier. A ce niveau, je n'ai pas pu mener à bien la mission qui m'a été confiée par la Région wallonne".

Mais le Gouverneur a signalé n'avoir pas vu le temps passer depuis le début de son mandat. Ces 15 mois auront été marqués par de nombreuses visites de terrain dans les communes, dans des entreprises et dans les services de secours. Il aura notamment beaucoup travaillé sur la sécurité, les inondations et les plans d'urgence. "Nous avons eu énormément de situations de crise durant lesquelles d'autres dossiers n'ont pas pu avancer. Par contre, il y a vraiment une union sacrée qui se crée en Brabant wallon en période de crise pour essayer de répondre au danger et sécuriser les citoyens rapidement".

Stop aux messages de haine

Gilles Mahieu a également honoré une tradition : celle qui veut qu'une mercuriale ne soit pas qu'un exposé sympathique et positif. Il a ainsi dénoncé certains faits nuisant à la bonne administration de la chose publique. "Je suis inquiet à cause de la propagation de messages de haine comme on peut en voir sur les réseaux sociaux. Il faut réagir, sortir des simplismes et prendre le temps d'expliquer la complexité du monde, d'être pédagogue, plutôt que de rentrer dans les insultes ou la vulgarité" a-t-il asséné.

Un message prônant le "mieux vivre ensemble" bien accueilli par les différents mandataires présents.

François Namur - Reportage : Max Zimmermann et Samy Lamloum