TVCOM

La joyeuse entrée du Gouverneur à Villers-la-Ville : la commune en quelques chiffres

Loading the player...
 10 novembre 2017 17:03  |   Villers-la-Ville

Après le traditionnel déjeuner et la prise de contact, c'est par un exposé que s'est poursuivie la joyeuse entrée du Gouverneur, Gilles Mahieu, à Villers-la-Ville. Le bourgmestre Emmanuel Burton a dressé un bilan de sa commune en terme de carte postale, de réalisations et de projets à venir.

Une commune qui affiche un taux de chômage de 10,2%, un âge moyen de près de 40 ans et un prix au terrain qui avoisine les 109 euros au mètre carré. Villers-la-Ville, c'est aussi 69% de surface agricole pour une superficie de 48 kilomètres carré.

Parmi les fiertés des autorités, les nombreux travaux réalisés, un emploi qui se porte bien, une mobilité douce bien développée ou encore des infrastructures sportives adaptée pour les 1.500 affiliés du complexe sportif.

On a mis en exergue lors de cette matinée les belles vitrines que sont l'Abbaye de Villers-la-Ville (avec ses 131 mille visiteurs), les 2 terrains de golf ou encore le Haras des Avelines qui existe depuis plus de 30 ans. Des structures sportives et touristiques qui font connaître la commune sur la carte du monde. Villers-la-Ville est aussi fière de son beau tissu associatif. C'est d'ailleurs un atout qu'a relevé le gouverneur ce matin. Pour lui, cela prouve sans doute qu'il fait bon vivre dans la commune.

L'entreprise Carbodiam

Autorités communales et Gouverneur ont profité de cette joyeuse entrée pour faire arrêt au sein de l'entreprise Carbodiam basée à Tilly. Elle a été fondée en 1954. Auparavant, elle employait plus de 90 travailleurs. Aujourd'hui, elle compte 40 ouvriers et employés. Une entreprise reconnue internationalement pour son savoir-faire puisqu'elle exporte dans 61 pays.

Carbodiam s'est spécialisée dans la production d'outils diamantés pour le secteur de la construction. Une société qui a su rebondir face à la concurrence asiatique pour devenir aujourd'hui un expert dans son domaine. Ne reste plus qu'à être reconnue comme elle se doit dans sa région, la joyeuse entrée du gouverneur y a sans doute contribué.

Caroline Leboutte - Images : Adrien Broze