TVCOM

Le Brabançon wallon plus que jamais amoureux de sa voiture

Loading the player...
 11 janvier 2018 10:08  |   Brabant wallon

Chaque année depuis 2012, l’institut Vias (ex-IBSR) interroge un échantillon représentatif de la population belge sur le sentiment d’insécurité routière. Une nouveauté cette année : les résultats ont été ventilés en fonction des provinces. Cette enquête nationale d’Insécurité routière permet à Vias d’examiner à la loupe les aspects de la circulation jugés problématiques par nos compatriotes.  Son objectif est de vérifier si le sentiment d’insécurité des usagers de la route, leur comportement en matière de déplacements et leur adhésion à certaines mesures de sécurité routière évoluent au fil des ans.

Dans le Brabant wallon

Parmi les résultat de cette enquête, il ressort que le Brabançon wallon est amoureux de sa voiture. Le Brabant wallon est la quatrième province dans laquelle on utilise le plus la voiture comme mode de déplacement, au détriment des transports en commun.
C’est dans notre province que les motards se sentent le moins en sécurité ! Que les réticences au permis à point sont les plus grandes. Que la proposition de généraliser les zones 30km/h dans les centres villes est la plus contestée.

Moins de tués sur les routes, mais le sentiment d'insécurité augmente

Entre 2012 et 2016, le nombre de tués dans la circulation a chuté en Belgique pour passer de 770 à 637. Quant au nombre d’accidents corporels, il a également régressé puisqu’il est passé de 44.234 à 40.096. L’on peut logiquement s’attendre à ce que le sentiment subjectif d’insécurité suive la sécurité routière objective. Or, les résultats de la présente enquête ne viennent pas confirmer cette hypothèse.

Thibault van Raemdonck - Images : Patrick Lemmens