TVCOM

Un troisième chantier de voirie simultané à OLLN : l'opposition met l'échevin en cause

Loading the player...
 06 juillet 2017 11:51  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve

Encore des travaux à Ottignies ! Un troisième chantier simultané s'est ouvert cette semaine Avenue du Roi Albert, cette voirie qui monte du centre vers la clinique. Avec les travaux du Carrefour de l'Europe à Limelette et de la Rue des Deux-ponts dans le centre d'Ottignies qui créent déjà de nombreux embarras de circulation, voici donc un nouvel obstacle pour les automobilistes. Sur les réseaux sociaux, de nombreux habitants sont en colère. L'opposition OLLN 2.0, elle-même, monte au créneau pour mettre en cause l'échevin des voiries David da Camara, et sa gestion des différents chantiers.

Un timing électoral pour l'opposition

"On est vraiment très étonnés d'un troisième chantier simultané dans le centre d'Ottignies. Déjà deux chantiers, cela a créé une situation réellement difficile au niveau de la mobilité, nous l'avons vu et les automobilistes aussi. Il y a eu un manque évident de coordination des deux chantiers depuis deux mois, alors un troisième qui s'ajoute, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase", assène Cédric Jacquet, conseiller communal OLLN 2.0. L'opposition qui rappelle que des travaux avaient déjà été menés Avenue du Roi Albert, il y a 5 ans, et qui soutient que la rénovation actuellement menée aurait pu être décalée à l'été prochain, pour soulager les habitants. "Dans l'état actuel des choses, ils auraient pu postposer les travaux d'un an. Il suffisait de mettre une couche d'enduisage, un 'schlammage', cela aurait pris une demi-journée et cela aurait donné un peu de vie à la voirie, ne fut-ce que pour une année", analyse Dominique Bidoul, lui aussi conseiller communal OLLN 2.0. Pour l'opposition, le timing de ce nouveau chantier n'aurait pas été choisi par hasard. "Nous le dénonçons, il y a un timing électorale derrière ce choix. Tout simplement car réaliser ce chantier dans un an, à un mois et demi des élections communales, et créer des bouchons, est difficile pour une majorité, ce que tout le monde peut comprendre", attaque encore Cédric Jacquet.

Des travaux indispensables aujourd'hui, pour l'échevin

L'échevin des voiries David da Camara balaie ces accusations. "Nous avions du refaire une partie de l'Avenue du Roi Albert en 2010 et c'est à ce moment-là que nous nous étions rendus compte qu'il n'y avait pas du tout de fondations. Il n'y a qu'une fine couche d'asphalte sur un lit de pierres. A partir du moment où la couche est trop usée et craque, toute la voirie s'en va en quelques minutes. A un moment donné, il faut prendre ses responsabilités. Ce qui aurait été irresponsable, c'est de ne pas faire les travaux et de prendre un tel risque. Pourtant, personnellement, j'aurais préféré le faire l'an prochain pour ne pas faire subir encore une déviation aux gens", se défend-il.

Tout devrait être terminé pour la rentrée

Actuellement, l'Avenue du Roi Albert n'est accessible que dans le sens de la montée, mais en août, elle sera complètement fermée depuis la Rue du Tavernier jusqu'à l'Avenue Reine Fabiola. Des déviations seront mises en place pour accéder à la clinique. Tout devrait être terminé en septembre. Le timing est le même pour le Carrefour de l'Europe à Limelette, où les feux de signalisation sont en cours de montage, ainsi que pour la Rue des Deux Ponts, actuellement ouverte durant les congés du bâtiment, mais qui sera à nouveau fermée pour la dernière phase en août.

François Namur - Images : Adrien Broze et Philippe Michaux