TVCOM

Marché immobilier en BW : le prix des villas et des appartements en hausse

Loading the player...
 13 fevrier 2017 17:51  |   Wavre - Ittre - Braine-le-Château - Brabant wallon

C'est une tradition en début d’année, la Chambre des notaires dresse le bilan et l’évolution du marché immobilier de l’année écoulée. Conclusions pour 2016 : un bilan partagé, après une année exceptionnelle en 2015. L'activité immobilière, le prix des maisons et des terrains sont en baisse l'année dernière par rapport à 2015.

Par contre, la moyenne des prix des villas et des appartements est en hausse sur la même période. Le tout restant pour l'essentiel supérieur aux années comprises entre 2011 à 2014.

Evolution des permis de bâtir

Sur les dix premiers mois de 2016, le nombre de nouveaux logements autorisés dans le Brabant wallon a augmenté de près de 18%, soit 1.176 logements autorisés contre 996 en 2015.

Evolution des prix de l'immobilier

Les maisons

Le prix moyen d'une maison en province du Brabant wallon a diminué de 2,8%. Il a été de 302.062 euros contre 310.693 euros en 2015 (maison standard hors villa). Mais le prix des maisons restent néanmoins en moyenne au-dessus des 300 mille euros pour la 2e année consécutive.

Les villas

Le prix moyen des villas en 2016 est de 460 mille euros. Il s'agit d'une hausse de 12,1% par rapport à la moyenne en 2015. Le marché des villas étant plus étroit, cette progression doit être interprétée comme étant mesurée.

Les appartements

Le prix moyen d'un appartement en province du Brabant wallon était de 209.669 euros en 2015 et est passe en 2016 à 219.228 euros soit une hausse de 4,6%.

Les terrains

Le prix moyen au mètre carré d'un terrain à bâtir en province du Brabant wallon a chuté de 8,6% avec 149€/m² en 2016 contre 163 euros en 2015. Les prix d'acquisition ont cependant progressé de 11,7% avec un prix moyen de 168.874 euros contre 151.213 euros en 2015. 

Les terrains vendus en 2016 étaient donc de plus grande taille, ce qui a eu pour effet de faire descendre le prix au m², les premiers m² constructibles étant les plus onéreux.

Thibault van Raemdonck et Mathieu Baugniet