TVCOM

Exclusif : les responsables du karting de Wavre au tribunal correctionnel !

Loading the player...
 26 octobre 2017 16:42  |   Wavre

L'affaire de l'intoxication au monoxyde de carbone au karting de Wavre n'est pas terminée, loin de là. Le procureur du Roi de Nivelles, Jean-Claude Elslander, estime que les manquements du gestionnaire du WIK et de GDM Organisation, sont suffisamment graves pour entamer une action en justice devant le tribunal correctionnel du Brabant wallon.

Une soirée privée malgré les risques

On s'en souvient : quelques jours avant l'inauguration officielle des lieux, le 11 février 2017, 68 personnes avaient été intoxiquées au monoxyde de carbone, lors d'une soirée privée. La cause du fait divers : seul un ventilateur d'extraction sur les quatre nécessaires était en état de marche. Les gestionnaires n'avaient planifié le branchement des trois autres et de la jauge de gaz carbonique que pour les jours suivants. Ils avaient maintenu leur soirée privée malgré les risques, mettant ainsi en danger des dizaines de personnes. Un plan d'urgence avait du être activé et de nombreux secours s'étaient rendus sur place.

Des amendes ou même une peine de prison

Après une enquête judiciaire, le parquet de Nivelles a donc introduit le dossier devant le tribunal correctionnel du Brabant wallon. La première audience est fixée au 20 novembre. Ghislain de Mévius, le gestionnaire du karting, risque une amende et, au pire, une peine de prison. Il est poursuivi pour coups et blessures involontaires. Malgré cette procédure, GDM Organisation n'a pas abandonné l'idée d'exploiter le karting et a introduit une demande concernant l'utilisation de véhicules électriques.

Nathalie Wacquez et François Namur - Images : Patrick Lemmens