TVCOM

Tintin au XXIe siècle à Louvain-la-Neuve : la science s'empare de l'oeuvre de Hergé

Loading the player...
 18 mai 2017 15:54  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve - Louvain-la-Neuve

Tintin passionne-t-il toujours autant ? La réponse à cette question est certainement oui lorsque l'on voit le programme du colloque qui se tient durant 4 jours au Musée Hergé de Louvain-la-Neuve. 'Tintin au XXIe siècle' a débuté ce mercredi et il rassemble des spécialistes mondiaux du papa du reporter et de son oeuvre. Parmi eux, des tintinophiles, mais aussi des scientifiques.

Le monde universitaire s'empare de Tintin

Ce colloque est le plus grand jamais organisé sur Hergé et Tintin. Les trois organisateurs ont invité des spécialistes renommés, dont beaucoup sont scientifiques et universitaires. "Le monde universitaire est en train de s'emparer de la bande dessinée et donc de l'oeuvre de l'un de ses maîtres, Hergé", explique Olivier Roche, des Amis de Hergé. "Chaque discipline scientifique peut s'emparer de son oeuvre et des aventures de Tintin pour l'analyser à travers sa propre lorgnette."

Le colloque propose ainsi des conférences, tables rondes, débats assez pointus. 'Sur les traces de Tintin l'Européen au Japon d'aujourd'hui', 'Tintin entre deux faunes' ou encore 'Empreintes, traces, signes et indices, les territoires du crime dans la saga Tintin', voici quelques unes des thématiques constituant le copieux programme. "Ce qui nous a intéressé, c'est de travailler sur l'imaginaire, qui est l'une des grandes forces de Tintin. Il y a des scènes fortes qui restent dans les mémoires. Et d'essayer de voir dans le temps et dans l'espace comment cela s'est propagé, comment cela a pu évoluer et comment, aujourd'hui encore, cet héritage est présent et varie de pays en pays", détaille Pierre Marlet, le journaliste de la RTBF et assistant à l'ULB, membre du comité organisateur.

D'après les organisateurs, il est donc encore possible, de nos jours, de trouver de nouvelles pistes au sein de l'oeuvre du maître de la ligne claire, grâce à l'appui des différentes sciences. Cela tient notamment à l'incroyable richesse de l'oeuvre de Hergé. "Il fut conscient très tôt de l'importance qu'il y avait de bien réaliser son oeuvre, de la rendre dense et cohérente. Il y a encore plein de choses à découvrir. Il faut espérer qu'un colloque comme celui-ci puisse stimuler la recherche sur Hergé mais aussi sur la bande dessinée...il est temps !", insiste le professeur de l'UCL et de Lille 3, Jean-Louis Tilleuil.

Une passion qui ne faiblit pas

Et le grand public dans tout cela ? Même si les débats seront de haut niveau, il sera certainement intéressé par certaines conférences. La passion de Tintin ne faiblit en effet pas chez les lecteurs. Les références culturelles à l'oeuvre de Hergé sont toujours très présentes de nos jours. "Ce qui me frappe, ce sont les références journalistiques ! Quand on nous parle d'une dame qui en fait un peu trop, elle devient la Bianca Castafiore. Quand François Hollande a dit qu'il allait faire baisser le chômage, on a dit que cette déclaration lui restait collée comme le sparadrap du Capitaine Haddock. La presse et notre quotidien sont truffées de références hergéennes !" conclut Pierre Marlet.

Le colloque se déroulera jusqu'à samedi midi au Musée Hergé de Louvain-la-Neuve. Une belle occasion de redécouvrir ce superbe lieu et ses collections.

François Namur Images : Philippe Michaux