TVCOM

600 reconstitueurs pour faire revivre la bataille d'Hougoumont

Loading the player...
 20 juin 2017 15:35  |   Braine-I'AlIeud

Installés en bivouacs depuis l'entame du week-end, 600 reconstitueurs ont fait revivre au public la bataille d'Hougoumont, ce dimanche, à Braine-l'Alleud, 202 ans après la bataille. En 1815, ces affrontements meurtriers eurent une grande influence sur le reste de la bataille de Waterloo et la défaite de Napoléon.

L'échec cuisant des Français

Un peu avant 11 heures, le 18 juin 2017, 202 ans après la bataille, l'assaut est à nouveau lancé sur la ferme d'Hougoumont. A l'intérieur, les Alliés. En dehors de l'enceinte et tentant de s'en emparer, les troupes de Napoléon. "Il s'agit de l'attaque de la porte nord d'Hougoumont", nous explique Franky Simon, le célèbre reconstitueur qui incarne le Général Ney et qui scénographie la scène. "Dans la réalité historique, les Français ont pris le bois et avancé, avant d'être confrontés à un mur rouge, puisque les Alliés se sont fortifiés dans la ferme. A un moment, les Anglais vont se replier tellement rapidement que la porte ne sera pas fermée. Les Français vont pousser, rentrer mais ils vont tous être tués, à part le tambour qui va être fait prisonnier". Un échec cuisant pour les Français commandés par Jérôme, le frère de Napoléon, qui voulait absolument prouver sa valeur.

Dimanche, le combat fut très spectaculaire, les deux camps multipliant les tirs de canon et de fusil, les charges de cavalerie et d'infanterie. Au grand bonheur des 3000 spectateurs présents !

François Namur - Images : Samuel Francis