TVCOM

Les Brabançonnes Virginie Hocq et Anabelle Decottignies, Mérites wallons 2017

Loading the player...
 15 decembre 2017 11:35  |   Brabant wallon - Nivelles

Le Gouvernement wallon a remis ce jeudi 14 décembre ses Mérites wallons. Il s’agit pour la Wallonie de mettre à l’honneur des personnes qui ont contribué par le passé, et aussi cette année, au rayonnement de notre région. Par leur parcours, ils peuvent servir d’exemples. Ils excellent dans plusieurs domaines dont par exemple la culture, l'économie, le sport, l'action sociale ou tout simplement via des exploits dignes des héros.

 

Le Mérite wallon est composé de quatre rangs : médaille, chevalier, officier, commandeur qui est le rang suprême. Pour cette année 2017, 15 récipiendaires ont été distingués par le Gouvernement wallon. Voici leurs noms :


- Aline ZELER (Sport) : Chevalier
- Lionel LHOTE (Musique) : Chevalier
- Mme la Baronne et M. le Baron DUESBERG (Culture) : Commandeurs
- Monseigneur HARPIGNY (Eglises) : Officier
- Philippe MAYSTADT (Politique) : Commandeur
- Poupée BORREMAN (Action sociale) : Chevalier
- Virginie HOCQ (Culture) : Officier
- Marc du BOIS (Entreprise) : Officier
- Anabelle DECOTTIGNIES (Sciences) : Officier
- Geoffrey COPPIN (Jeunes talents) : Chevalier
- Lara FABIAN (Musique) : Commandeur
- Justine KATZ (Journalisme) : Médaille
- Maxime EVRARD (Héroïsme) : Médaille
- David GOFFIN (Sport) : Commandeur
- Steve DARCIS (Sport) : Officier


Deux Brabançonnes honorées

Pour le Brabant wallon, elles sont deux femmes à avoir reçu le mérite wallon. Tout d'abord, l'humoriste et comédienne Virginie Hocq. Originaire de Nivelles (elle a tenu à le rappeler lors de la cérémonie pour faire plaisir à son papa fort attaché à la cité aclote), Virginie Hocq reçoit à 21 ans le Premier Prix d’Art Dramatique du Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle est ensuite repérée par Dominique Haumont, une rencontre qui lui permet de réaliser son premier seul en scène "Dis-oui". La comédienne passe ensuite par l’improvisation, autre performance théâtrale, par un deuxième spectacle seule en scène, par le cinéma et le doublage. Aujourd’hui, Virginie Hocq comptabilise cinq spectacles seule en scène qui ont été joués en Belgique mais aussi hors de nos frontières. Au cinéma et en télévision, on ne compte plus ses apparitions : Vive la colo, Nos chers voisins, Vaugand, J'aurais voulu être un danseur de Alain Berliner, Bambou de Didier Bourdon, La Liste de mes envies de Didier Le Pêcheur, Arrête ton cinéma ! de Diane Kurys et cette année, Le Petit Spirou de Nicolas Bary.

La deuxième femme à être honorée pour notre province est Anabelle Decottignies. Maitre de recherche FNRS à l'Institut de Duve et professeure à l'Université Catholique de Louvain (UCL), Anabelle Decottignies mène une recherche depuis 15 ans sur les mécanismes des cellules cancéreuses qui leur permettent d’acquérir leur "jeunesse éternelle" qui leur permet de se diviser sans limite. En avril 2017, la recherche prend un tournant déterminant avec une découverture cruciale publiée dans la prestigieuse revue scientifique Cell Reports. Le mélanome ne suit pas les mêmes règles de développement que les autres cancers. Déjà confirmée par un groupe de chercheurs australiens, cette étape décisive va permettre de nouvelles recherches ciblées dans le domaine de la lutte contre le cancer. Anabelle Decottignies a été honorée pour le travail de recherche déjà effectué et pour tout ce qu'il reste à faire. Elle a fait un appel lors de cette cérémonie "à un meilleur financement de la recherche fondamentale".


Virginie Hocq et Anabelle Decottignies ont toutes les deux été élevées au rang d'officier du mérite wallon. Une récompense dont elles étaient très fières toutes les deux.  

Caroline Leboutte - Images : Geoffrey Baras