TVCOM

Accueil de la petite-enfance : il manque toujours des places en BW

Loading the player...
 21 mars 2017 13:15  |   Wavre - Genappe - Brabant wallon

"La cigogne a déposé son baluchon à Wavre et à Genappe". Voilà comment, René Collin, le Ministre wallon des Infrastructures de la Petite-Enfance, a communiqué sur deux projets qui verront bientôt le jour en Brabant wallon. Le premier marché concerne le gros œuvre du projet de construction d'une crèche de 42 places à Wavre par l'Asbl Silva Medical. La Wallonie intervient à hauteur de 1.064.000 euros au maximum sur l'ensemble du projet 

Le second marché porte sur la construction d'une nouvelle crèche communale de 26 places, rue du Point du Jour à Bousval. Une enveloppe fermée de 730.000 euros est réservée pour soutenir ce projet.

Mais pour la Province du Brabant wallon et son député Tanguy Stuckens, la situation reste compliquée dans notre zone. Et le Waterlootois rappelle que l'institution provinciale investit massivement dans ce secteur pour pallier le manque d'investissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles en la matière.

La preuve en chiffres : 

- Notre province compte 10.107 enfants âgés entre 0 à 2,5 ans  ;

- 5.854 sont inscrits dans des milieux d’accueil ;

- Le nombre de places d’accueil est de 4.962, soit un taux de couverture de plus de 49 %. Il s'agit du meilleur taux de la Fédération Wallonie-Bruxelles mais c'est insuffisant ; 

- Depuis 2011, plus de 13 millions d’euros ont été consacrés par la Province du Brabant wallon pour soutenir l’accueil de la petite enfance. Ce qui représente près de 1.500 places créées et près de 3.500 places mises en conformité ;

- Chaque année, 240 accueillant(e)s reçoivent une prime du Brabant wallon, pour un montant total variant entre 209.000 et 217.000 euros pour les frais qui ne sont pas couverts par l’intervention de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Toujours un manque de places

Bien sûr, chaque année, il y a des places qui s’ouvrent ! Mais pas suffisamment au vu du nombre d’enfants qui augmente et au vu du nombre de places qui ferment et cela surtout chez les accueillant(e)s d’enfants conventionné(e)s. En effet, faute de véritable statut, certain(e)s abandonnent le métier, tandis que d’autres hésitent à se lancer.

C’est dans cette dynamique que, depuis 2011, la Province soutient toute initiative, tant dans des milieux d’accueil publics que privés qui permettent d’augmenter le nombre de places. Grâce à cette politique d’investissements, le Brabant wallon bénéficie aujourd’hui du meilleur taux de couverture en matière d’accueil de la petite enfance de la Fédération Wallonie-Bruxelles mais la situation est loin d’être réglée et les efforts doivent être poursuivis.

Mathieu Baugniet 

PHOTOS : Places accueil en Brabant wallon