TVCOM

2e du Stick d'Or et meilleur espoir, la Lasnoise Cassy Boey est la hockeyeuse qui monte

 20 mars 2017 16:40  |   Waterloo - Nivelles - Lasne

La grande soirée de gala des Sticks d'Or a rassemblé le gratin du hockey belge, vendredi soir, aux Jeux d'Hiver à Bruxelles. Si Arthur Van Doren et Barbara Nelen ont remporté les deux plus prestigieuses récompenses, on retiendra surtout, pour le Brabant wallon, la mise en lumière de la Lasnoise Cassy Boey. La joueuse du Pingouin Nivelles, qui évoluait aux Waterloo Ducks la saison dernière, termine 2ème du Stick d'Or et est élue meilleur espoir féminin.

Pas encore internationale A !

"C'est une grosse surprise, je suis super étonnée mais super honorée, je ne m'y attendais pas du tout, surtout au vu de la grande concurrence", nous confie au téléphone Cassy Boey, 21 ans. La Lasnoise a, en effet, devancé de nombreuses internationales A dans la course à ces trophées individuels, elle qui est 'seulement' internationale U21 et qui n'a pas encore été appelée chez les Red Panthers. Mais ses performances avec cette équipe belge U21, notamment à la Coupe du monde au Chili fin novembre (les Belges ont terminé 6ème), ainsi que celles avec les Waterloo Ducks, ont marqué les esprits. C'est, en effet, la saison dernière qui était prise en compte lors de ces Sticks d'Or. "Mon niveau s'est bien amélioré sous l'impulsion de Shane McLeod, il y a deux saisons, aux Waterloo Ducks. Il nous fournissait de supers entraînements et il a haussé notre niveau, nous amenant de la lutte pour le maintien à la finale du championnat".

Des Ducks au Pingouin

Depuis, Shane McLeod a quitté les Ducks pour prendre en main la destinée des Red Lions. Cassy Boey, elle aussi, a décidé de changer d'air au début de cette saison 2016-2017. "J'ai fait toutes mes classes à Waterloo, j'y suis passée par toutes les catégories et j'estimais qu'il était temps de changer". Direction un autre club du Brabant wallon, le Pingouin Nivelles. Mais les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances de la jeune Brabançonne, cette saison. "Nous avions un mauvais entraîneur français à la tête de l'équipe au début de la saison, qui ne s'est pas adapté au championnat belge. Depuis, Gaëtan Defalque a repris l'équipe et cela va mieux. Mais globalement, les résultats n'ont pas suivi, cette saison, même si l'ambiance est bonne". 

Prochaine étape, l'étranger ?

De quoi susciter quelques interrogations chez Cassy Boey, elle qui aimerait intégrer prochainement les Red Panthers. "J'attends que le Pingouin me propose quelque chose de plus pour la saison prochaine. Je veux m'améliorer, je veux jouer le top et les playoffs. Si ce n'est pas possible ici, j'envisagerai d'autres options". Et pourquoi pas l'étranger ? Cassy, qui a étalé ses études de psychologie à l'ULB (elle est en 2ème), y songe sérieusement : "Oui, c'est très envisageable !".

La jeune Lasnoise ne devrait pas manquer de clubs courtisans si elle décidait de quitter Nivelles. Certains clubs ont déjà marqué leur intérêt.

François Namur